Principe

Pour évaluer une société, il faut comprendre son métier et la resituer dans son environnement, tout en prenant en compte à la fois :

  • sa situation patrimoniale ;
  • ses perspectives de croissance ;
  • sa rentabilité prévisionnelle.

L’évaluation peut porter sur une société cotée ou non, dans différents contextes :

  • fusion et acquisition ;
  • introduction en bourse ;
  • retrait de minoritaire(s) ;
  • cession et transmission d’entreprises ;
  • prise de contrôle, décote d’illiquidité ;
  • détermination de décote de holding de minorité, LBO, RES.

Méthode

Nous utilisons des méthodes de valorisation intrinsèque (actif net réévalué, cash flows disponibles actualisés, valeur actuelle nette ajustée), des méthodes analogiques (comparaisons boursières, référence à des transactions comparables) et des méthodes d’évaluation spécifiques telles que la méthode des options réelles (valeur de flexibilité et des opportunités de croissance) ou la valorisation spécifique des actifs incorporels (brevets, marques, etc.).

Mission

Pour mettre en place ces méthodes, nous discutons avec les responsables de l’entreprise des métiers exercés et des marchés sur lesquels la société à évaluer évolue, de la stratégie mise en place pour le futur et des risques auxquels elle est confrontée. Ainsi, la valeur obtenue tient compte des effets de la modélisation de ses perspectives de croissance à long terme mais aussi de la mesure du coût du capital et de la rentabilité des capitaux investis.

Références